RUBRIQUES MENSUELLES

Juin 2019


4 FILMS À VOIR OU À REVOIR à l'Utopia d'Avignon 

 

Divorce à l’italienne, Piranhas, Novecento 1 et 2, Qui a tué le chat, 4 regards sans indulgence sur la société italienne entre 1961 et 2019.

 

DivorzioPrès de soixante ans séparent Divorzio all'italiana de Pietro Germi du Piranhas de Claudio Giovannesi mais la dénonciation des tares sociales, en Sicile ou à Naples est comparable, même si la violence du crime d'honneur du piètre baron sicilien est traitée avec un humour absent de la sauvagerie mortifère des très jeunes mafiosi napolitains.

Sicilia 1961. Divorce à l’italienne. Marcello Mastroianni promène son fume-cigarette aristocratique et sa nonchalance ennuyée de quadragénaire mal marié au milieu d'une petite bourgeoisie machiste et hypocrite jusqu'à ce qu'un désir impérieux pour sa jeune cousine de 16 ans ne révèle ses capacités de machination meurtrière. La loi italienne interdisant alors le divorce, il va se débarrasser radicalement de son épouse. James Bond au petit pied le baron Cefalu, dans le secret de son palazzo familial, manipule fébrilement perceuse et Divorcemagnétophone à bandes, fossiles pour musée du crime aux yeux des adolescents de la Camorra de 2019 aux portables sophistiqués. Aucun des protagonistes ne résiste à l'œil féroce de Pietro Germi, aucun n'est sympathique, même pas la pauvre victime, Rosalia, épouse énamourée, collante et minaudière avec son aimé, mégère hurlante avec ses domestiques. Quant au groupe des mâles bedonnants excités et médisants, qui se bousculent pour assister à une projection de La Dolce Vita de Fellini (1960) dans le café du village, il est grotesque autant qu’odieux. Le culte de l'honneur sicilien est ridiculisé et le beau Marcello de la fontaine romaine de Fellini a perdu tout son charme. On rit beaucoup mais la morale est sauve, l'arroseur est arrosé car jouer au cornuto n'est pas sans danger et la jeune Angela n'est pas un ange. Sous la pellicule bien restaurée de ce Noir et Blanc c'est le noir qui l’emporte.

Pirahans film 1Napoli 2019 : le prétendu code de l'honneur des anciens mafiosi est bafoué par leurs petits-Pirahasfils, les Piranhas, cette nouvelle Camorra de teenagers qui n'aiment que la fulgurance et la mort. Le film de Claudio Giovannesi (réalisateur de Fiore) est adapté de La parenza dei bambini de Roberto Saviano. Ce journaliste, depuis le succès en 2006 de Gomorra, son enquête sur le monde de la Camorra, suivie d'une série télévisée, est devenu un spécialiste de la question et prisonnier, au sens fort, de son sujet. Quelques farces d'adolescents ne suffisent pas à alléger la tragédie de cette jeunesse suicidaire dont le triste idéal rappelle ce Viva la muerte, cri de ralliement des franquistes, lors de la guerre d'Espagne entre 1936 et 1939.

 

1900​​

Emilia-Romagna 1976. Bernardo Bertolucci, porté par le succès sulfureux du Dernier tango à Paris, peut trouver de quoi produire une fresque monumentale d'une durée de cinq heures, en deux parties, sur l'Italie du début du XXe siècle. 1900 donne  une lecture marxiste de la montée du fascisme et d1900 aff 2​​​e la résistance du prolétariat, de l'élan vital des paysans face au pourrissement des classes dirigeantes. Très beau casting dont le duo de Roberto de Niro et Gérard Depardieu qui incarnent deux amis nés le même jour dans des milieux ennemis, et Dominique Sanda, Sterling Hayden, Burt Lancaster ...

 

 

Il gattoRome 1977. Luigi Comencini propose dans Il gatto / Qui a tué le chat ? , à l'occasion d'une enquête sur les locataires d'un vieil immeuble délabré, menée à Rome par des héritiers très peu sympathiques, un tableau peu séduisant de toute une petite-bourgeoise romaine : individualisme, lutte pour l'argent et le pouvoir, corruption, veulerie, délinquance masquée. Non sans humour.

 

N'hésitez pas à courir à l'Utopia au moins pour l'un de ces quatre films.
 

Et rendez-vous en septembre sur ce site pour la deuxième saison de votre rubrique culturelle.

 

Nicole Z. et Chantal C.

http://www.cinemas-utopia.org/avignon/

DATES DE PROJECTION 

DIVORCE À L’ITALIENNE Du 15/5 au 4/6 Rencontre le mercredi 15/5 à 20h00 Cine chiacchiere le samedi 25/5 à 9h45

QUI A TUÉ LE CHAT ? Du 5/6 au 18/6

NOVECENTO partie 1 Le vendredi 31 mai à 20h10, le lundi 10 juin à 11h00 et le vendredi 14 juin à 13h10.

NOVECENTO partie 2 Le samedi 1er juin à 20h00, le lundi 10 juin à 15h00 et le lundi 17 juin à 13h40.

Avril-mai 2019

CIAO ITALIA, SANTIAGO-ITALIA, BACIO FEROCE

Une exposition, un film, un livre, trois histoires d’exil

 

Exil italien en France
 

A3 expo ciaoavi copieDéjà signalée dans notre dernière alerte au début du mois, Ciao Italia, est une exposition itinérante qui raconte l’immigration italienne en France, la plus importante en nombre, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, surtout entre 1870 et 1910, pour des raisons économiques.

Les Italiens viennent chercher du travail en France, ils sont bien accueillis : leur passage de la frontière est facilité, leur embauche aussi. La France a besoin de ces travailleurs de force, peu exigeants. Néanmoins ils sont ressentis parfois comme des voleurs de travail, ainsi en Provence la tuerie d’Aigues-Mortes en 1893 : les ouvriers des salins s’en prennent à ces travailleurs low-cost : 17 morts, 150 blessés.

Par la suite même si les Italiens se sont bien intégrés, ils sont aussi taxés de ritals ou de macaronis, appellations humoristiques mais teintées d’ostracisme malgré le succès populaire d’artistes comme Yves Montand, Serge Reggiani, Cavanna, et l’entrée triomphante de la pizza sur nos tables.


Par l'intermédiaire de la MMSH, Maison Méditerranéeenne des Sciences de l'Homme) qui coordonnne l'itinérance de cette exposition en région, l’ESPE (École Supérieur du Professorat et de l'Éducation) d’Aix-Marseille l’accueille sur ses différents sites entre septembre 2018 et juin 2019. L'exposition circulera juqu'en février 2023 dans d'autres régions de France. 

 

Exil chilien en Italie
 

Santiago italiaC’est un exil politique que raconte Nanni Moretti dans son dernier film, Santiago-Italia (2018). Il évoque le gouvernement Allende (1970-1973), sa chute brutale le 11 septembre 1973, l’armée bombardant le Palais présidentiel et le soutien italien à ces Chiliens victimes d’une violente répression. L’ambassade d’Italie les accueille en leur laissant passer ses murs d’enceinte et les aide à partir en Italie où ils trouveront papiers et travail. Bel élan de solidarité partagé par d’autres pays européens dont la France.

Pour raconter cette histoire d’accueil de réfugiés Nanni Moretti s’efface derrière les documents d’archives éloquents et les interviews des anciens témoins. Santaigo ambassade italiell n’apparaît qu’une seule fois face à un ancien militaire du Putsch, détenu condamné à la perpétuité qui proteste de son irresponsabilité, pour affirmer l’éthique de son film : Non ! Je ne suis pas impartial. Il prend délibérément parti pour l’accueil des Chiliens par l’Italie d’autrefois contre le rejet des migrants par l’Italie d’aujourd’hui.

Programmé à l’Utopia d’Avignon en mars dernier, ne manquez pas ce film s’il repasse.

 

L'ambassade d'Italie à Santiago a accueilli
plusieurs centaines de réfugiés

qui ensuite ont trouvé asile en Italie.

Plus de renseignemants en cliquant Ici
http://www.rfi.fr/culture/20190227-film-santiago-italia-nanni-moretti-chili-refugies-coup-etat

 

 

Exil intérieur
 

Baiser fe roceBacio feroce

C’est un autre exil que nous raconte Roberto Saviano dans Bacio feroce, son dernier livre, second volet des Piranhas, dont la traduction sort ce mois-ci chez Gallimard. Lui-même est exilé sur place à la fois par les menaces de mort de la mafia qu’il dénonce et par sa dépendance à l’égard d’un gouvernement qu’il critique et qui peut cesser de le protéger. Sa seule arme c’est l’écriture. Il décrit les effets mortifères de la violence sur de très jeunes gens, néo-mafiosi suicidaires pour qui le passé est l’affaire des vieux, le futur celle des loosers car seul compte le présent incandescent. Vivre fort et mourir à vingt ans et même avant, comme Nicola son héros, dit Maharadja.

Exilés de naissance, se sont-ils jamais sentis accueillis autrement que par leur bande, au prix fort ?

 

Retrouvez Robrerto Saviano en cliquant Ici https://www.europe1.fr/culture/roberto-saviano-

Nicole Zucca et Chantal Colomban

 

 

Alerte avril 2019

A3 expo ciaoavi copieExposition  "Ciao Italia"


Lors de sa conférence du 20 mars 2018 «Immigration et culture italienne en France de 1860 à 1960», Stéphane MOURLANE, maître de conférence à l’université d’Aix-Marseille, nous avait annoncé le passage à Avignon de l’exposition itinérante  « Ciao Italia » pour  début  2019.

Elle est visible  jusqu’au 22 avril

à L’ESPE,  École supérieure du professorat et de l'éducation,

136, avenue de Tarascon – 84000 Avignon
du lundi au vendredi de 7h30 à 19h30

Stéphane Mourlane a été le commissaire technique de cette exposition qui a démarré à Paris en 2017.

Rappelons aussi que nous avions écouté Stéphane Mourlane le 13 décembre 2018 quand il est venu nous faire découvrir l’architecture mussolinienne à Rome.  

Plus de renseignements concernant cette exposition
sur http://geolocalisation.onisep.fr/84.html

Février-mars 2019

Site p 1 copie

Vous pouvez trouver sur youtube des chansons de Gianmaria Testa et des interview donnés par Erri de Luca.

Voici quelques liens pour les italophones:

Erri de Luca se souvient de gianmaria Testa,

://youtu.be/XsWmEPDSx3I

Erri de Luca sur le spectacle Gli invincibili https://youtu.be/RTh75wOpyn4
 

Et ci-dessous 2  videos : Povero tempo nostro et  I seminatori di grano avec leurs paroles.

 

Povero tempo nostro

Povere fatiche

Povera la Terra intera

Che tutte intere le patisce

Povero tempo nostro

E poveri questi

 

Di magra umanità

Che passa i giorni e li sfinisce

 

Lascia che torni il vento

E con il vento la tempesta

E fa che non sia per sempre

Questo tempo che ci resta

 

Lascia che torni il vento

E dentro al vento la stagione

Di quando tutto appassirà

Per chi bestemmia le parole

 

el i seminatoiri di grano

 

Seminatori di grano
Sono arrivati che faceva giorno uomini e donne all'altipiano 
Col passo lento, silenzioso, accorto 
Dei seminatori di grano 
E hanno cercato quello che non c'era
Fra la discarica e la ferrovia
E hanno cercato quello che non c'era
Dietro i binocoli della polizia 
E hanno piegato le mani e gli occhi al vento 
Prima di andare via

Fino alla strada e con la notte intorno
Sono arrivati dall'altipiano
Uomini e donne con lo sguardo assorto 
Dei seminatori di grano 
E hanno lasciato quello che non c'era 
Alla discarica e alla ferrovia
E hanno lasciato quello che non c'era 
Agli occhi liquidi della polizia
E hanno disteso le mani contro il vento che li portava via

Alerte janvier 2019

MATERA CAPITALE EUROPÉENNE 2019 DE LA CULTURE

DEBUT DES MANIFESTATIONS VENDREDI 19 JANVIER

 

« Être Capitale européenne de la culture donnera à Matera l’opportunité de montrer au monde entier ses attractions historiques naturelles » a déclaré Piernicola Pedicini, député italien membre du groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe. 
​Le slogan de Matera 2019 est « Futur ouvert ! » et comprend cinq thèmes principaux : « Futur ancien », « Continuité et interruptions », « Réflexions et connexions », « Utopies et dystopies » et « Racines et chemins ». 


Plus de détails sur

https://fr.euronews.com/-2019
http://www.europarl.europa.eu/news/-2019

Janvier 2019

 

Barbara site copie 2

 

LES AUTRES LIVRES DE BARBARA BALZERANI
Outre, COMPAGNA LUNA, le seul de ses livres traduit en français sous le titre « Camarade Lune » en 2017
ELLE A ÉCRIT


• LA SIRENA DELLE CINQUE, ((Derive Approdi, 2003 et 2015)
• PERCHÉ IO, PERCHÉ NON TU (Derive Approdi, 2009)  
• CRONACA DI UN ATTESA
(Roma, (Derive Approdi, 2011)
•LASCIA QUE ENTRI IL MARE,( Roma, Derive Approdi 2014),
Retrouvez une interview donnée à la parution de ce livre  http://www.noteverticali.it/in-evidenza/barbara-balzerani/#.XCoA1c9KjXF
• L’HO SEMPRE SAPUTO (Derive Approdi, 2017)

 

Décembre 2018

`

Bertolucci copie 1

Novembre 2018

 Nous vous l'avions annoncée, LA VOICI 
À vous de la faire vivre en nous envoyant des alertes selon l’actualitéCulture site nov 18 saviano cc copie

Une première réaction à notre rubrique du mois de novembre

Saviano   ROBERTO SAVIANO SUR LE PLATEAU DE LA GRAND LIBRAIRIE 

 

Roberto Saviano, chaleureusement accueilli par François Busnel, est venu présenter son dernier livre : Piranhas  sur le plateau de La Grande Librairie du 5 octobre. L'écrivain a parlé de la réalité sociale napolitaine qu'il transpose dans ses romans sans la dénaturer. Il a alors souligné la différence entre  les personnages de Gomorra, mafieux adultes visant le pouvoir et l'argent,  et ceux de Piranhas. Ces derniers sont des adolescents qui veulent tout de suite l'argent et la puissance. Montés sur des mobylettes, ils sèment la terreur dans les rues de Naples tout en jouant leur vie ; ils semblent même rechercher la mort comme réalisation d'eux même. Il leur faut être violents, semer la mort et la peur pour exister, ne serait-ce que brièvement.

Roberto Saviano rapproche cette attitude de celle des djihadistes. Cependant, la violence de ces baby-gangs n'a pas pour prétexte une quelconque idéologie religieuse et c'est peut-être encore plus alarmant !

 

Amicalement. Danielle F. 

Vous pouvez retrouver l'enregistrement de l'émission en cliquant ici

https://www.youtube.com/watch?v=6SDfCyCTrYo

 

 

Date de dernière mise à jour : 27/05/2019